Services aux particuliers  >  Dossiers  >  Pourquoi le paiement mobile ne perce pas en Allemagne

Pourquoi le paiement mobile ne perce pas en Allemagne



En Allemagne, les acteurs du paiement mobile ont beau être nombreux et issus de différents secteurs (finance, grande distribution, télécoms…), leurs solutions ne décollent pas. En cause notamment : le goût prononcé des Allemands pour le cash et les cartes de paiement, mais aussi le manque de standards communs et d’avantages différenciants par rapport aux autres moyens de paiement.

Les acteurs du paiement mobile en Allemagne ne manquent pas... mais ne se bousculent pas pour communiquer sur leurs différentes solutions. Car le m-paiement est loin d'être un succès outre-Rhin. Peu d'acteurs sont donc rentables et publier des chiffres sur le nombre de ses utilisateurs est peu flatteur.

Si le paiement mobile ne rencontre pas son public en Allemagne, c’est d’abord lié au fait que la population privilégie les paiements en liquide. Un biais culturel à ne pas sous-estimer : parmi les préférences de paiement des Allemands, le cash arrive loin devant (72%), suivi du virement (54%), de la "EC-Karte" (carte de paiement, 48%), du paiement en ligne (42%), du prélèvement (32%), de la carte de crédit (29%), de la carte de crédit sans contact (7%), et enfin du smartphone (5%), selon l’étude sur le paiement mobile réalisée en 2017 par PwC.  

"Les Allemands ne sont pas vraiment prêts à utiliser le paiement mobile de leur plein gré. D'abord parce qu'ils n'ont presque aucun avantage à le faire, mais aussi parce que, culturellement, les Allemands utilisent spontanément l'argent liquide. Par ailleurs, les terminaux de cartes bancaires sont aujourd'hui très rapides, et le gain de temps ne constitue plus un argument de poi

[1667 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous et bénéficiez d'une offre de découverte gratuite de 15 jours de mind Fintech

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Fintech

Abonnez-vous