Entreprises & Marchés  >  Etudes de cas  >  Comment Digital Asset Holdings se différencie des autres plateformes DLT

Comment Digital Asset Holdings se différencie des autres plateformes DLT



Plus discret que R3 ou Ripple, Digital Asset Holdings développe une technologie de registre distribué (DLT) spécialisée dans les infrastructures de marché financiers. mind Fintech dévoile les spécificités de son approche et les principaux projets en cours.

Alors que le marché ne fait qu’émerger, plusieurs acteurs éditant des plateformes basées sur une technologie de registre distribué (DLT) destinées aux entreprises commencent à se positionner. Aux côtés des très connues Hyperledger fabric ou Corda, le discret Digital Asset Holdings (DAH) a décidé de se faire une place sur le créneau des marchés de capitaux.

Son objectif : améliorer les infrastructures existantes du marché financier, actuellement constituées de “silos de données maintenus indépendamment par chaque participant” et dont les activités de réconciliations sont “chères et prennent beaucoup de temps”, indique DAH dans son white paper datant de décembre 2016. La DLT doit permettre de “réduire les erreurs, les délais, les risques et l’inefficacité du capital” en créant “des structures de marché plus flexibles, augmentant le niveau d’innovation et permettant un reporting bien plus simple”.

La société dirigée par Blythe Masters, ancienne de JPMorgan se c

[1598 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous et bénéficiez d'une offre de découverte gratuite de 15 jours de mind Fintech

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Fintech

Abonnez-vous