Services aux particuliers  >  Etudes de cas  >  Lyf Pay : un an après le lancement, l'industrialisation de la solution se fait attendre

Lyf Pay : un an après le lancement, l'industrialisation de la solution se fait attendre



L’application de paiement en magasin ne dispose encore que d’un réseau d’acceptation restreint. Mais son CEO Christophe Dolique assure que de gros chantiers d’intégration aux logiciels de caisse touchent à leur fin et que l’industrialisation de la solution est désormais possible. mind Fintech dresse un premier bilan du déploiement de la solution.

Lyf Pay est né en mai 2017 de la fusion de Fivory (lancé en 2014 par Crédit Mutuel puis ralliée par Auchan, Total, Mastercard et Oney) et de Wa ! (soutenu par BNP Paribas et Carrefour mais jamais sorti de la phase de test). 105 millions d’euros ont été investis dans le projet, annonçaient alors les actionnaires. L’application en propre a fait son apparition dans les app stores le 18 mai 2017 mais la solution est également destinée à être intégrée directement dans les applications des commerçants partenaires qui le souhaitent.

Paiement en magasin via QR code et P2P

 Lyf Pay dispose d’un agrément d’établissement de monnaie électronique et d’une extension services de paiement. La société “s’appuie sur le Crédit Mutuel pour certaines opérations”, indique son CEO, Christophe Dolique. L’utilisateur peut alimenter son wallet via divers moyens de paiement (carte Visa, Mastercard, virements). D’autres seront ajoutés, assure le CEO : les cartes American Express, les options de paiement à crédit d’Oney, Paylib

[1817 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous et bénéficiez d'une offre de découverte gratuite de 15 jours de mind Fintech

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Fintech

Abonnez-vous

Lire aussi