Entreprises & Marchés  >  Dossiers  >  Comment le marché des solutions de core banking se restructure

Comment le marché des solutions de core banking se restructure



À l’heure où les établissements bancaires se démarquent en innovant sur l’expérience client, les problématiques de rénovation du core banking ont tendance à passer au second plan. Les progiciels traditionnels sont poussés à évoluer, d’autant plus que de nouveaux acteurs apportant davantage de flexibilité et d’instantanéité apparaissent… et que certaines banques traditionnelles s’imaginent elles-mêmes en fournisseurs de solutions. mind Fintech fait le point avec OCTO Technology, Capgemini Consulting, Société Générale, Mambu, Ditto Bank, Finastra, Margo Bank et New10.


Qu’est-ce que le core banking ?

 Le core banking est “le logiciel qui gère l’ensemble des transactions courantes d’une banque, la caisse enregistreuse qui enregistre tous les mouvements et opérations faites par les clients”, explique Julien Masson, partner chez OCTO Technology. “Le core banking system évoque principalement le legacy, les chaînes de production des prestations bancaires (crédit, épargne, tenue de comptes, gestion des flux de paiement…)”, renchérit Riad Aissat, directeur associé chez Capgemini Consulting. Pour la Société Générale, par exemple, “le core banking couvre la vie des produits une fois qu’ils ont été vendus : tenue de comptes, référentiels des produits, toutes les lignes produits (paiement monétique, assurance, crédit, épargne…), commente Philippe Hubert, directeur de la stratégie du système d’information des Réseaux France Société Générale. Par contre, cela ne couvre pas l’avant-vente et la vente ni la data.”

Progiciels vs fait maison

Les grandes banques françaises ont historiquement développé leur core banking en interne. “A ce moment-là, les éditeurs offrant des solutions de core banking qui répondaient aux attentes de ces clients n’existaient pas vraiment”, se souvient Julien Masson, d’OCTO. À la Société Générale, par exemple, “le core banking a été construit en interne depuis des années en assemblant des solutions, explique Philippe Hubert. C’est un assemblage de solutions développées en interne, pour la tenue de comptes par exemple, et de progiciels sur des périmètres précis et des lignes de produits bien particuliers comme la monétique et les paiements.” Le d

[2715 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous et bénéficiez d'une offre de découverte gratuite de 15 jours de mind Fintech

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Fintech

Abonnez-vous

Lire aussi