Assurance  >  Entretiens  >  Cécile Mérine (Otherwise) : “Nous n’excluons pas de demander un agrément d’assureur”

Cécile Mérine (Otherwise) : “Nous n’excluons pas de demander un agrément d’assureur”



Plus d’un an et demi après le lancement de l’assureur communautaire Otherwise, sa directrice générale Cécile Mérine dresse le bilan de son développement et évoque les perspectives de la société : nouveaux produits, multiplication des partenariats avec des assureurs, potentielle obtention d’agrément…


Quel bilan tirez-vous depuis le lancement d’Otherwise en novembre 2016 ?

Nous ne communiquons pas sur le nombre de clients mais nous avons réalisé entre 50 000 et 100 000 devis. En 2017, nous avons reversé en moyenne 17% des primes aux clients, selon les produits et les communautés : 20% sur les produits chiens et chats, 26% pour le produit de complémentaire santé pour les freelances et les indépendants… Par contre, mais c’était prévisible, il n’y a pas eu de bonus pour la surcomplémentaire. Nous avons testé le concept mais nous ne sommes pas sûrs qu’il soit très approprié sur ce créneau. Pour 2018, il est encore difficile de prévoir les pourcentages mais pour l’instant les tendances sont plutôt bonnes.

Comment vous positionnez-vous sur le marché en termes de primes ?

La prime de base n’est pas moins chère que les concurrents mais nous nous assurons dans la conception des produits qu’ils soient bien positionnés. Soit il s’agit d’une gamme existante et on le met au même tarif que les concurrents, soit

[1541 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous et bénéficiez d'une offre de découverte gratuite de 15 jours de mind Fintech

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Fintech

Abonnez-vous