Services aux particuliers  >  Etudes de cas  >  Quatre ans après sa création, Starling Bank peaufine sa diversification

Quatre ans après sa création, Starling Bank peaufine sa diversification



A la suite du lancement de ses comptes courants en 2017 au Royaume-Uni, Starling Bank a développé sa marketplace de produits financiers, commercialisé des comptes bancaires pour entreprises puis dévoilé une offre de paiement et de banking-as-a-service. Le challenger s’apprête désormais à entamer son expansion européenne. Etat des lieux avec le CEO, Anne Boden.

Créée en 2014, la néo-banque Starling a obtenu en juillet 2016 un agrément bancaire au Royaume-Uni puis a lancé son compte courant rémunéré en mai 2017. “Starling a bâti une banque retail basée sur une technologie propriétaire en moins de 18 mois pour moins de 20 millions de livres”, raconte la société. Elle revendique désormais plus de 355 000 comptes courants ouverts (contre 43 000 en novembre 2017 et 210 000 en mai 2018).

“60% sont utilisés tous les mois et en moyenne, les clients y déposent 900 livres”, nous apprend Anne Boden, CEO. La part des clients mettant en place des prélèvements mensuels sur leur compte Starling a plus que doublé en un an, assure aussi la start-up, sans toutefois préciser la proportion. L'offre conçue pour les adolescents, lancée en août 2018, dispose de “quelques milliers de clients”, principalement les enfants de clients existants.

Comme les autres challengers, Starling se vante de proposer une expérience utilisateur fluide et agréable, d’afficher les transactions en temps réel, de proposer d

Il vous reste 1590 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Quatre ans après sa création, Starling Bank peaufine sa diversification