Assurance  >  Entretiens  >  Milène Gréhan (MAIF Avenir) : “L’économie collaborative n’est plus une priorité stratégique pour MAIF Avenir”

Milène Gréhan (MAIF Avenir) : “L’économie collaborative n’est plus une priorité stratégique pour MAIF Avenir”



Milène Gréhan a été nommée responsable du fonds MAIF Avenir en avril 2017. Elle décrit pour mind Fintech la structuration et la montée en puissance du fonds, qui a bénéficié d’une nouvelle enveloppe de 125 millions d’euros et d’une équipe dédiée, et décrypte l’inflexion stratégique en cours.

Votre arrivée en tant que responsable du fonds semble avoir marqué une inflexion dans la stratégie du groupe avec MAIF Avenir et une montée en puissance de son importance. Confirmez-vous cette impression ?

Le fonds MAIF Avenir, doté de 125 millions d’euros, a été créé en 2015 comme un outil d’innovation et de transformation et était donc géré par toutes les équipes du groupe (innovation, DAF, juridique…) sous la supervision Nicolas Boudinet, directeur général de MAIF Avenir. L’objectif était alors par exemple d’investir pour rendre pérennes des partenariats stratégiques.

Mais rapidement, MAIF Avenir a compté une trentaine participations directes et la charge de suivi est devenue trop lourde : il fallait recruter une équipe d’investisseurs dédiés qui fassent le lien avec les métiers et l’innovation. La nécessité de recruter pour gérer l’existant et continuer à investir a été actée.

“L’équipe MAIF Avenir, inexistante début 2017, comptera bientôt six collaborateurs”
Milène Gréhan
Responsable de MAIF Avenir
Il vous reste 1784 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Milène Gréhan (MAIF Avenir) : “L’économie collaborative n’est plus une priorité stratégique pour MAIF Avenir”