Entreprises & Marchés  >  Actualités  >  Crowdequity : des freins fiscaux et un marché en consolidation

Crowdequity : des freins fiscaux et un marché en consolidation



L’equity crowdfunding a chuté de 19% en France en 2018. A son détriment : les évolutions fiscales, un statut inadéquat et la montée en puissance de l’immobilier.

Après une première chute de 15% entre 2016 et 2017, voilà que l’investissement participatif en capital ou en royalties atteint un nouveau plancher de 47,1 millions d’euros sur l’année 2018, selon le Baromètre du crowdfunding établi par Financement Participatif France et KPMG. Outre-Manche, pourtant, l’equity crowdfunding rencontre une toute autre forme de succès : 333 millions de livres collectées en 2017 (384 millions d’euros) +22% par rapport au niveau de 2016), et, en 2018, un exercice record pour une

[706 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous et bénéficiez d'une offre de découverte gratuite de 15 jours de mind Fintech

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Fintech

Abonnez-vous