Entreprises & Marchés  >  Dossiers  >  RGPD : les banques dressent le bilan de leur mise en conformité

RGPD : les banques dressent le bilan de leur mise en conformité



Neuf mois après l’entrée en application du règlement général sur la protection des données, les DPO de Société Générale, Crédit Agricole et Arkéa reviennent sur les chantiers engagés.

La création du poste de DPO (Data Protection Officer) et ses implications en termes de gouvernance ont représenté les changements les plus visibles au sein des organisations, en prévision de l'entrée en application du règlement européen sur la protection des données (RGPD) en mai 2018. “Il a fallu réfléchir à l’entité à laquelle il allait être rattaché ainsi qu’à l’équipe et aux moyens qui lui seraient alloués”, commente Lucas Naja, nommé DPO d’Arkéa en mars 2018. Il a ainsi pu accompagner la fin du chantier de mise en conformité, un “projet de deux ans avec des investissements humains et informatiques importants”.

Rattaché à la direction de la conformité (un choix pour lequel ont opté la plupart des institutions financières), il chapeaute une équipe de quatre personnes à temps complet : “trois juristes et un profil sécurité du système d’information”. Lui-même est issu du milieu IT : il a été responsable département systèmes d’information et organisation chez Suravenir puis responsable département SI et organisation et responsable organisation chez Arkéa.

Une filière de plus de 30 référents de données personnelles a &eacu

[1851 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous et bénéficiez d'une offre de découverte gratuite de 15 jours de mind Fintech

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Fintech

Abonnez-vous