Entreprises & Marchés  >  Entretiens  >  Raphaël de Cormis (Gemalto) : "On s’oriente vers une sécurité plus dynamique, qui s’adapte au contexte"

Raphaël de Cormis (Gemalto) : "On s’oriente vers une sécurité plus dynamique, qui s’adapte au contexte"



Directeur du département innovation de Gemalto, Raphaël de Cormis est venu témoigner au Salon Big Data Paris 2019 de la manière dont "Gemalto renforce l’identité en ligne grâce au machine learning". mind Fintech l’a interrogé sur les évolutions de la cybersécurité dans le secteur bancaire.


Quels sont les plus grands enjeux de cybersécurité dans le secteur bancaire ?

Pour les institutions financières, les enjeux de cybersécurité peuvent être divisés en deux branches. Il y a les problématiques qui touchent à l’affiliation et à la connaissance client, d’une part : la régulation est déjà très forte sur le KYC, avec l’obligation de mettre en place des outils pour se préserver du blanchiment d’argent et du financement du terrorisme. D’autre part, il y a les questions de retour du client et d’authentification, car le développement de pratiques comme le home banking, la banque en ligne et sur mobile soulèvent de vraies questions à la fois en termes de sécurité et d’expérience utilisateur.

En quoi le développement d’offres et d’usages mobiles impacte-t-il la sécurité des services financiers ?

Les attaques s’en trouvent simpl

Il vous reste 1292 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Raphaël de Cormis (Gemalto) : "On s’oriente vers une sécurité plus dynamique, qui s’adapte au contexte"