Entreprises & Marchés  >  Entretiens  >  Pierre-Alexandre Degehet (BSP) : "le Luxembourg n’impose pas d’arsenal administratif et juridique aux fintech"

Pierre-Alexandre Degehet (BSP) : "le Luxembourg n’impose pas d’arsenal administratif et juridique aux fintech"



De plus en plus de fintech cherchent à s’implanter dans le Grand-Duché (elles sont plus de 150 déjà installées). Et pour cause : les formalités sont peu nombreuses, les pouvoirs publics bienveillants et l’environnement de travail porteur (bien que coûteux). Échange avec Pierre-Alexandre Degehet, du cabinet Bonn Steichen & Partners, qui accompagne de nombreuses fintech dans leur installation.


Le Luxembourg est-il un pays propice à l’implantation d’une fintech ?

Le secteur financier joue un rôle essentiel au Luxembourg, comptant environ 150 banques d’une trentaine de pays différents, une centaine de compagnies d’assurances et un peu plus de 200 réassureurs. Le gouvernement veille à maintenir cette attractivité. Depuis 2010, il existe une politique d’accès

[505 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous et bénéficiez d'une offre de découverte gratuite de 15 jours de mind Fintech

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Fintech

Abonnez-vous