Entreprises & Marchés  >  Brèves  >  A l’approche du GDPR, Société Générale nomme son Data Protection Officer

A l’approche du GDPR, Société Générale nomme son Data Protection Officer



Société Générale a annoncé dans un communiqué ce 24 novembre la nomination d’Antoine Pichot au poste de délégué à la protection des données (ou Data Protection Officer, DPO), rattaché à la direction de la conformité du groupe, depuis le 4 septembre. La mise en place d’un DPO fait partie des nouvelles mesures phares du règlement européen sur la protection des données personnelles (GDPR) qui sera applicable à compter du 25 mai 2018.

Antoine Pichot “appuie et conseille les business units et service units du groupe en matière de protection des données personnelles”, décrit le communiqué. Il “sera l’interlocuteur privilégié de la CNIL et assurera un rôle d’animation et de supervision des Data Protection Officers nommés au sein du groupe Société Générale”.

Diplômé de l’Ecole Supérieure de Commerce de Paris et de Parix IX-Dauphine, Antoine Pichot a commencé sa carrière au sein du groupe en 1996 à l’inspection générale, puis a occupé divers postes avant de devenir directeur de cabinet des directeurs généraux délégués du groupe en 2010 puis directeur du multicanal au sein de la banque de détail en France en 2013. Depuis 2015, il occupait les fonctions de co-directeur de la stratégie, du digital et de la relation client de la banque de détail en France.

Une enquête réalisée en juillet 2016 par Optimind Winter en partenariat avec OpinionWay révèle que les acteurs français du secteur bancaire et assurance sont encore loin d’être prêts pour le GDPR. A ce moment là, deux tiers des répondants n’avaient pas encore désigné de Data Protection Officer, selon cette étude.