Services aux particuliers  >  Dossiers  >  Que contiennent les applications mobiles des banques en ligne et des néobanques ? 

Que contiennent les applications mobiles des banques en ligne et des néobanques ? 



Avec quels prestataires les nouveaux entrants du secteur bancaire travaillent-ils pour améliorer l’engagement de leurs clients dans leurs applications mobiles ? Lesquels accèdent à l’objectif et au calendrier du téléphone ? mind Fintech a étudié les choix techniques des banques en ligne et des néobanques présentes en France grâce aux données d’Exodus Privacy, une association qui recense les SDK dans les applications mobiles.

 

Les applications mobiles tiennent un rôle croissant dans la relation entre les banques et leurs clients. En septembre 2018, 35 % des français consultaient leur compte sur une application mobile, et 29 % y réalisaient leurs opérations bancaires, selon la huitième édition de l’étude “Relations banques et clients” de Deloitte.  

mind Fintech s’est intéressé ces derniers mois à la manière dont les banques en ligne et les néobanques s’emparent du sujet. D’abord en étudiant les fonctionnalités qu’elles proposent dans ces logiciels, en novembre 2018, puis à l’usage qu’en ont leurs clients, en mars dernier. Nous prolongeons cette série en nous penchant sur leurs choix techniques : quels “pisteurs” les banques en ligne et les néobanques ont-elles installés dans leurs applications, et quelles permissions demandent-elles ?

Qui est Exodus Privacy ?

Afin de collecter des données sur leurs utilisateurs et leurs usages, surveiller le bon fonctionnement de l’application, ou y proposer des services, comme des push notifications, leurs développeurs y incorporent parfois de

Il vous reste 1707 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Que contiennent les applications mobiles des banques en ligne et des néobanques ?