Entreprises & Marchés  >  Entretiens  >  Flore Jachimowicz (Société Générale) : “Le but premier du Plateau était de modifier nos méthodes de travail et nous y sommes parvenus”

Flore Jachimowicz (Société Générale) : “Le but premier du Plateau était de modifier nos méthodes de travail et nous y sommes parvenus”



Début 2017, la Société Générale a ouvert #LePlateau, un espace dédié à l’incubation de start-up externes et de projets internes au groupe bancaire. Retour sur l’évolution du projet avec celle qui l’a supervisé pendant plus de trois ans : Flore Jachimowicz, directrice associée de l’Innovation du groupe bancaire. 

Pourquoi avoir créé #LePlateau ? 

Le but du projet était de faire le lien entre deux milieux qui se connaissaient mal, celui des collaborateurs du groupe Société Générale et celui des start-up, de l’écosystème d’innovation. Il s’agissait de les faire se rencontrer afin qu’ils partagent et s’enrichissent mutuellement. 

Comment avez-vous institué cet échange ? 

Nous avons commencé en 2015, en cherchant d’abord à ouvrir le groupe à l’écosystème d’innovation, à “élargir la surface de frottement” entre Société Générale et le monde des start-up, incubateurs, écoles, centres de recherche, capital-risqueurs, etc. Nous avons donc commencé par faire sortir de nos murs quelque 1500 collaborateurs, toutes directions et tous métiers confondus, entre avril 2015 et septembre 2016. Ils passaient plusieurs jours dans des incubateurs pour essayer de faire avancer leurs projets d’une nouvelle manière. 

La création du Plateau était la deuxième phase de cette logique de partage avec l’écosystème d'innovation ? 

Oui, il s’agissait même d’accueillir une partie de cet écosystème dans nos murs. Nous l’avons fait dans le continuum de la création de notre technopôle Les

Il vous reste 1806 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Flore Jachimowicz (Société Générale) : “Le but premier du Plateau était de modifier nos méthodes de travail et nous y sommes parvenus”