Assurance  >  Dossiers  >  La pandémie de coronavirus, catalyseur de la téléconsultation

La pandémie de coronavirus, catalyseur de la téléconsultation



La crise sanitaire en cours fait entrer la téléconsultation dans un nouveau paradigme, sous l’impulsion des pouvoirs publics. Premiers retours du terrain avec des opérateurs et assureurs.

L’épidémie de Coronavirus Covid-19, qui sévit depuis fin janvier 2020, donne un coup d’accélérateur à la téléconsultation en France. Selon un communiqué de la Caisse nationale d’assurance maladie daté du 31 mars, 486 369 téléconsultations ont été facturées à l’Assurance maladie pendant la semaine du 23 au 29 mars, contre 10 000 par semaine jusque début mars, puis 80 000 la semaine du 16 mars, première semaine de confinement. Les téléconsultations constituent désormais plus de 11% de l’ensemble des consultations, contre moins de 1% avant la crise. 

Le gouvernement et les autorités de santé publique incitent fortement les médecins et les infirmier à s’équiper en solutions numériques de consultation à distance (téléconsultation) et de suivi infirmier à distance (télésuivi) pour prendre en charge des patients atteints de Covid-19. Toujours selon l’Assurance maladie, près de 29 000 médecins libéraux ont facturé au moins une télécon

Il vous reste 1439 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
La pandémie de coronavirus, catalyseur de la téléconsultation