Entreprises & Marchés  >  Entretiens  >  Houssem Assadi (Dejamobile) : “Les services de paiement mobile des banques ou des start-up peuvent s’opposer aux GAFAM”

Houssem Assadi (Dejamobile) : “Les services de paiement mobile des banques ou des start-up peuvent s’opposer aux GAFAM”



La société française Dejamobile, qui propose une solution de paiement mobile HCE et opère notamment Paylib sans contact pour le Crédit Agricole et le Crédit Mutuel-CIC, se tient également derrière la solution de paiement mobile du wallet à succès Stocard. Son CEO Houssem Assadi revient pour mind Fintech sur les difficultés rencontrées par les solutions de paiement mobile face à celles des GAFAM, sur la solution d’acceptation de paiement lancée par Dejamobile en mai 2020 et sur les dernières conquêtes commerciales de la start-up.

 

 

Le wallet de cartes de fidélité et de cashback Stocard a déployé au Royaume-Uni en juin 2020 une fonctionnalité permettant à ses utilisateurs de payer en sans contact via une carte Mastercard virtuelle depuis l'application. Dejamobile a été choisi pour gérer la tokenisation du wallet. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Stocard est un acteur allemand qui a réussi à prendre une position de leader dans le domaine des wallets pour les cartes de fidélité, non seulement en Europe (Allemagne, Royaume-Uni, France, Italie, Pays-Bas, Belgique, Autriche et Suisse) mais aussi au Canada et en Australie. La société revendique 50 millions d’utilisateurs dans le monde, dont 5 millions en France. Elle est partenaire de 5 000 enseignes. L'année dernière, l'application a été utilisée lors de 1,7 milliard d'achats, pour un montant cumulé de près de 40 milliards d'euros par an.

Depuis quelques années, Stocard songeait à développer un axe sur le paiement, à la suite de la montée en puissa

Il vous reste 1564 mots à lire.
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Houssem Assadi (Dejamobile) : “Les services de paiement mobile des banques ou des start-up peuvent s’opposer aux GAFAM”