Services aux particuliers  >  Etudes de cas  >  Paiement : quel bilan tirer de la série d'acquisitions de BPCE ?

Paiement : quel bilan tirer de la série d'acquisitions de BPCE ?



Depuis octobre 2015, le groupe BPCE, via S-money puis Natixis, a annoncé l’acquisition de cinq fintech pour diversifier et renforcer ses offres de paiement. Retour sur la stratégie du groupe et premier bilan de la série de rachats.

Le groupe BPCE ne cache pas ses ambitions dans l’univers du paiement. Le groupe a réuni au début de l’année toutes ses activités de paiement, jusqu’ici disséminées dans diverses entités, au sein d’une ligne métier de sa filiale Natixis. A cette occasion, S-money, filiale dédiée à l’innovation dans le paiement, est ainsi passée sous l’égide de Natixis… Tout comme les trois start-up qu’elle avait acquises, Lepotcommun (octobre 2015), Depopass (mai 2016) et E-cotiz (octobre 2016). Depuis, la nouvelle entité a annoncé le rachat de PayPlug, en avril 2017, et celui de Dalenys, pas encore finalisé, en juin. Si les acquisitions ont toutes été bouclées dans l’objectif de renforcer la force de frappe du groupe dans le paiement, elles recouvrent des stratégies bien distinctes. Bilan de deux années de rachats.

Clients de S-money

La ligne métier paiement et pré-paiement de Natixis est désormais organisée en trois “business units”, explique Catherine Fournier, CEO : le prépayé, les solutions aux particuliers et les services aux marchands. C’est pour renforcer le premier pôle que S-money a racheté Lepotcommun en 2015. D’abord, parce que “le prépayé permet de toucher des clients finaux qui n’ont pas forcément de comptes bancaires chez BPCE”, note Catherine Fournier. Ensuite, parce que le groupe y a vu un énorme potentiel. “Il y a deux ans, seuls 30% des Français di

[2036 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous et bénéficiez d'une offre de découverte gratuite de 15 jours de mind Fintech

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Fintech

Abonnez-vous