Entreprises & Marchés  >  Dossiers  >  Consortiums blockchain : quelles sont les forces en présence à l’international ?

Consortiums blockchain : quelles sont les forces en présence à l’international ?



Plusieurs consortiums blockchains internationaux fondés depuis 2015 structurent les forces de l’écosystème corporate autour de la technologie. Quelle est la nature de ces organisations ? Comment sont-elles gouvernées ? Quelles technologies et vision de la blockchain défendent-elles ? mind Fintech s’est penché tout particulièrement sur R3, Hyperledger et Enterprise Ethereum Alliance.

Les consortiums internationaux formés autour de la blockchain depuis 2015 cachent des réalités extrêmement différentes. D’abord, de par leur nature même et le but recherché. Hyperledger project, par exemple, lancé en décembre 2015 par la fondation Linux, vise le développement par une communauté de développeurs de technologies blockchains open-source pertinentes pour des contextes industriels.

Ce consortium est une organisation à but non lucratif. C’est aussi le cas de l’Enterprise Ethereum Alliance (EEA), lancée en janvier 2017 sous l’impulsion de 28 membres corporates, acteurs technologiques, bancaires ou start-up spécialisées souhaitant s’accorder sur l’adoption de standards communs sur la blockchain publique Ethereum. “Une première version de la technologie standard devrait sortir avant la fin de l’année”, dévoile Jeremy Millar, DRH chez Consensys, membre fondateur de l’EEA.

R3, adossé à une start-up

Le cas de R3 diffère : le consortium a été créé en septembre 2015 avec 9 institutions financières autour d’une start-up fondée un an plus tôt. “L’avantage de cette entité centrale, c’est que la start-up impulse les travaux et fait avancer le projet, décrit Frédéric Dalibard, responsable du digital de la banque de grande clientèle de Natixis. Ensuite, les membres peuvent participer aux travaux selon leur appétit pour telle ou telle activité.” En mai 2017, R3 a levé 107 millions de dollars auprès de 40 de ses membres. Certains d’entre eux sont donc devenus acti
[2507 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous et bénéficiez d'une offre de découverte gratuite de 15 jours de mind Fintech

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Fintech

Abonnez-vous

Lire aussi