Entreprises & Marchés  >  Entretiens  >  Jean-Pierre Viboud (Oney) : "nos actionnaires ont accepté une baisse de rentabilité pour accélérer notre transformation digitale"

Jean-Pierre Viboud (Oney) : "nos actionnaires ont accepté une baisse de rentabilité pour accélérer notre transformation digitale"



Jean-Pierre Viboud, directeur général d’Oney, ex-Banque Accord et filiale d’Auchan, analyse la montée en puissance de la banque sur les activités de paiement fractionné et de lutte contre la fraude en ligne. Et décrit les axes stratégiques d’investissement d’Oney : internationalisation, création d’un compte de paiement Oney...

Vous avez enregistré un PNB (produit net bancaire) de 406 millions d’euros en 2016 (+5%) et un résultat net de 82 millions d’euros (+17,5%). Comment se répartit votre chiffre d’affaires entre vos différentes activités ?

Notre métier historique de crédit à la consommation est encore ce qui génère le plus de revenus, environ 60% de notre chiffre d’affaires [la production de crédit a notamment progressé de 12 % en 2016, ndlr]. Les 40% restants sont issus soit des assurances, puisqu’Oney est spécialiste de l’assurance affinitaire, soit de la lutte contre la fraude.

Combien de clients revendiquez-vous ?

Sur notre modèle historique, l’offre de crédit à la consommation en mag

[1147 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous et bénéficiez d'une offre de découverte gratuite de 15 jours de mind Fintech

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Fintech

Abonnez-vous

Lire aussi