Entreprises & Marchés  >  Dataroom  >  Blockchain : les investissements via les émissions de jetons dépassent ceux du capital-risque

Blockchain : les investissements via les émissions de jetons dépassent ceux du capital-risque



Les émission de jetons (initial coin offering ou ICO) connaissent une popularité croissante depuis plusieurs mois. Plus de 406 millions de dollars ont été levés de cette manière depuis le début de l’année.

Selon la recherche de CoinDesk, qui se base notamment sur son rapport State of Blockchain pour le premier trimestre, les entrepreneurs de la blockchain lèvent désormais plus de fonds via les ICOs (initial coin offerings ou émission de jetons) qu'au travers d’investissements directs dans des start-up par des acteurs du capital-risque. Ces acquisitions de jetons (ou tokens) grâce à d’autres tokens (bitcoins, ethers…) viennent financer des Dapps, des applications décentralisées.

Depuis le début de l'année, les ICOs clôturées ont représenté un montant cumulé de plus de 406 millions de dollars, contre près de 302 millions de dollars pour des prises de participations en direct par des VCs dans des start-up (dont la levée de 7 millions d’euros de la start-up française Stratumn auprès d’Open CNP (le programme de capital-risque de CNP Assurances), Otium Venture, Nasdaq et Digital Currency Group. Cette tendance a été particulièrement nette après le mois de mars.

Ainsi, selon les données du bureau de recherche Smith + Crown, c’est Bancor qui est largement en tête, avec une levée record de 153 millions de dollars finalisée le 12 juin. Selon son livre blanc, Bancor propose un nouveau système monétaire hiérarchique reposant sur des “smart tokens” qui permettent d’assurer une liquidité continue tout en facilitant la détermination des prix (grâce à un mécanisme de réserve). Derrière Bancor, la Dapp MobileGo (produits et services pour les jeux sur mobile), fonctionnant à la fois sur Ethereum et Waves, a récolté plus de 53 millions de dollars via une ICO en mai. Son livre blanc est consultable ici.

En 2016, les ICOs avaient représenté moins de la moitié des 500 millions de dollars d'investissements des fonds de capital-risque. Depuis début avril, seules 12 opérations ont été financées par des fonds de VC, contre 19 au travers d'ICOs (dont 10 pour des montants supérieurs à 10 millions de dollars).