Services aux particuliers  >  Entretiens  >  Jeremy Allaire (Circle) : "nous commercialiserons des produits d’investissement liés aux actifs numériques”

Jeremy Allaire (Circle) : "nous commercialiserons des produits d’investissement liés aux actifs numériques”



L’application de paiement social entre particuliers qui a levé 140 millions de dollars et géré un milliard de dollars de transactions en 2016 détaille enfin son business model. Circle se monétise grâce à son activité de trading tesk et, à terme, lancera des produits de crédit et d’investissement liés aux actifs numériques pour les particuliers, explique à mind Fintech son CEO Jeremy Allaire.

 

Vous annoncez la gratuité des transferts internationaux sur votre application de paiement P2P. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Désormais, les utilisateurs de l’application Circle pourront faire des paiements multidevises gratuits à l’international (en Europe, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis). Tous les paiements entre particuliers, qu’ils soient domestiques ou internationaux, seront donc désormais gratuits sur l’application. Jusqu’ici, nous prélevions une marge sur le taux de change à l’international. Un Américain pourra désormais envoyer des dollars à un Anglais, qui les recevra en livres sur son compte Circle et pourra les transférer sans frais sur son compte anglais.

Jusqu’ici, quelle était la part des paiements internationaux sur Circle ?

En 2016, nous avons géré pl

[1215 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous et bénéficiez d'une offre de découverte gratuite de 15 jours de mind Fintech

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Fintech

Abonnez-vous