Entreprises & Marchés  >  Dossiers  >  Crowdfunding et banques, des relations qui fluctuent entre convoitise et déni

Crowdfunding et banques, des relations qui fluctuent entre convoitise et déni



Il y a trois ans s’ouvrait en France une brèche dans le monopole bancaire, permettant aux acteurs du financement participatif de se développer. De nombreuses start-up se sont d’abord lancées dans le don entre particuliers, avant de proposer des financements en equity puis en prêt. Face à ces nouveaux entrants, les réactions des établissements bancaires traditionnels sont multiples. Entre déni et partenariats, tour d’horizon des rapports qu’entretiennent les banques traditionnelles avec les plateformes de dons, de crowdfunding et de crowdlending.

Si les premières plateformes se sont lancées dès le début des années 2010, les établissements bancaires, pour leur part, semblent avoir mis du temps à prendre la mesure du phénomène. La très grande majorité des partenariats noués n’ont ainsi qu’une à deux années d’existence, voire quelques mois. “Beaucoup de banquiers voient le crowdfunding comme un sujet complexe”, explique Nicolas Lesur, président fondateur d’Unilend qui détaille : “il faut bien avoir à l’esprit que la tradition bancaire française est le modèle de la banque universelle. Il s’agit de l’industrie la plus intégrée qu’il soit. Commercialiser un produit qui n’est pas fabriqué en interne constitue un véritable saut culturel pour certains établissements bancaires”.

L’évolution de la réglementation, couplée à l’appétence des épargnants pour ces investissements alternatifs (portée par une fiscalité incitative) a fini par attirer l’attention des banques de détail. Et de fait, les chiffres sont formels : chaque année, les montants levés via les plateformes de financement participatif enregistrent une progression à deux chiffres. Selon

[1717 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous et bénéficiez d'une offre de découverte gratuite de 15 jours de mind Fintech

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Fintech

Abonnez-vous