Entreprises & Marchés  >  Etudes de cas  >  Comment le virement instantané s’est imposé comme un standard outre-Manche

Comment le virement instantané s’est imposé comme un standard outre-Manche



Alors que l’Instant Payment doit voir le jour dans l’Union européenne en ce mois de novembre, mind Fintech vous propose un retour sur la mise en place de Faster Payments au Royaume-Uni, près de dix ans après le lancement du service.

En mai 2008, Faster Payments (FPS) voyait le jour au Royaume-Uni. Ce service permet d’effectuer des virements en moins de deux heures, contre trois jours pour le système traditionnel BACS. Plus de 10 ans plus tard, en septembre 2017, 138,7 millions de virements Faster Payments ont été gérés (en hausse de 13% sur un an) pour un volume de 118 milliards de livres (+16% sur un an).

Vingt banques participent aujourd’hui en direct au système mais plus de 400 institutions financières offrent le service en se rattachant à l’une d’entre elles. Faster Payments est accessible à plus de 52 millions de détenteurs d’un compte courant au Royaume-Uni. Retour sur l’émergence d’un service devenu indispensable dans l’offre bancaire britannique.

Volonté politique

“Une série de commissions d’enquêtes sur la réglementation bancaire ont été menées de la fin des années 1990 jusqu'en 2004, se rappelle Mike Banyard, directeur du développement chez Faster Payments, l’organisation à but non-lucratif créée par l’industrie pour gérer Faster Payments.

[1639 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous et bénéficiez d'une offre de découverte gratuite de 15 jours de mind Fintech

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Fintech

Abonnez-vous