Entreprises & Marchés  >  Etudes de cas  >  Financement participatif : la difficile application de la convention entre la Médiation du crédit et les plateformes

Financement participatif : la difficile application de la convention entre la Médiation du crédit et les plateformes



Signé le 16 décembre 2015, l’accord de partenariat entre la Médiation du Crédit et Financement Participatif France (FPF) a pour objectif un élargissement de l’offre de financement des entreprises. Plateformes comme médiateurs sont tenus d’informer les dirigeants en quête de ressources de l’existence de l’un ou l’autre. Mais un an et demi après la signature, la portée réelle de cette convention est difficile à déterminer.   

Aux termes de l’accord de partenariat paraphé fin 2015, il est stipulé d’une part que «dans les cas où une solution n’est pas trouvée avec les établissements dont l’entreprise est cliente, le Médiateur du crédit explore la possibilité d’une solution de financement combinant un financement bancaire et un financement participatif» et d’autre part que «les plateformes de financement participatif informent les entreprises dont elles ne retiennent pas les projets de financement ou qui ne parviennent pas à lever via la plateforme les fonds souhaités, de

[897 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous et bénéficiez d'une offre de découverte gratuite de 15 jours de mind Fintech

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Fintech

Abonnez-vous