Entreprises & Marchés  >  Dossiers  >  Quelle régulation se dessine pour la blockchain ?

Quelle régulation se dessine pour la blockchain ?



Même si elle n’en est qu’à sa genèse, une régulation de la blockchain émerge. Les multiples rapports et consultations publiques des régulateurs en témoignent. Le sujet intéresse fortement les pouvoirs publics car la mise en pratique de ces nouvelles technologies génère des risques pour le système monétaire et une absence de sécurité juridique pour les échanges opérés via ces moyens inédits. Les réponses à ces préoccupations seront différentes selon que l’on se trouve dans un registre distribué ouvert ou fermé.

Si à l’heure actuelle, l’utilisation de la blockchain n’est pas réglementée,  la France reste l’un des premiers pays  à avoir donné une portée juridique  à la blockchain à travers les minibons. Ainsi  l’article 2 de l’ordonnance n°2016-520 du 28 avril 2016 a inscrit l’article L223-12 dans le code monétaire et financier : “l'émission et la cession de minibons peuvent également être inscrites dans un dispositif d'enregistrement électronique partagé permettant l'authentification de ces opérations, dans des conditions, notamment de sécurité, définies par décret en Conseil d’Etat. En attendant le décret d’application, ce texte donne un premier cadre législatif à l’utilisation de la blockchain, et les régulateurs multiplient les enquêtes publiques afin de déterminer l’encadrement juridique qui pourrait s’appliquer.

Des consultations publiques

En France, la direction générale du Trésor a lancé un questionnai

[1716 mots]
Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous
Créez un compte

Inscrivez-vous et bénéficiez d'une offre de découverte gratuite de 15 jours de mind Fintech

Créez un compte
Abonnez-vous

Souscrivez à une licence pour accéder à l'intégralité des contenus et supports mind Fintech

Abonnez-vous