TEST 15 JOURS

Louis Carbonnier (Hokodo) : “Les marchands nous perçoivent comme un outil de paiement”

La start-up basée à Londres met en avant sa capacité à accorder des délais de paiement de manière instantanée. Une approche qu’elle associe à du paiement fractionné/différé (BNPL) BtoB, comme l’explique son cofondateur et co-CEO Louis Carbonnier.

Par Antoine Duroyon. Publié le 31 août 2021 à 12h08 - Mis à jour le 01 septembre 2021 à 18h38
Louis Carbonnier

L’ambition historique d’Hokodo est de démocratiser l’assurance-crédit au travers de la technologie. Comment a évolué votre proposition de valeur au fil du temps ?

Effectivement, depuis notre création en 2018, nous poursuivons l’objectif de réinventer les métiers de l’assurance crédit, du scoring, du recouvrement et de l’affacturage en BtoB. Nous évoluons dans l’univers de la gestion du poste client, du cycle “Order to Cash”, avec le souci de résoudre un problème spécifique : comment permettre à une entreprise d’accorder les meilleurs délais de paiement tout en ayant la certitude d’être payée. Au cours de notre développement, nous avons identifié un point irritant pour lequel notre solution fonctionne très bien : l’accord d’un délai de paiement sur une vente en ligne à un client professionnel, c’est-à-dire de manière instantanée. …

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Soan

Soan propose le paiement fractionné BtoB

Retards de paiement : avec la crise, les outils pour entreprises sur le devant de la scène

Hokodo débute son activité en France avec Cegid

Hokodo collabore avec le Channel Syndicate du groupe Scor