TEST 15 JOURS

Comment Akur8 automatise la modélisation des risques IARD et santé

La start-up Akur8 propose une plateforme SaaS qui entend couvrir la chaîne de valeur de la tarification des risques non vie pour les activités d’assurance. L’insurtech française compte l’assureur AXA, le groupe mutualiste Matmut, le néoassureur Luko ou encore l’éditeur américain de logiciels Duck Creek dans son portefeuille de clients.  

Par Caroline Soutarson. Publié le 09 février 2022 à 16h00 - Mis à jour le 09 février 2022 à 16h18
Akur8

Créée en 2018, la société française Akur8 édite une plateforme Software-as-a-Service à destination des acteurs de l’assurance couvrant les segments IARD (incendies, accidents et risques divers) et santé. Plus particulièrement, la solution vise les actuaires et apporte de l’automatisation à leur activité de tarification, restée jusque-là assez manuelle, grâce à des ressources de machine learning.

Ambition : couvrir tout le processus de la tarification

La start-up a commencé par la modélisation des risques. Mais après “4 ans de R&D”, Akur8 n’a pas fini d’ajouter des pièces à son catalogue de produits, apprend à mind Fintech Anne-Laure Klein, COO. “Notre solution est modulaire et suit le processus métier de la tarification, c’est-à-dire la manière dont les actuaires tarifient. Le premier module, “RISK”, correspond à la modélisation de la prime technique. Par exemple, quel est le risque qu’un conducteur présentant des caractéristiques données ait un, deux ou trois sinistre(s) durant l’année qui vient ?”, illustre la responsable des opérations. Ce morceau de solution est le premier à avoir été commercialisé, “à partir de mi-2019”, précise Anne Laure Klein. 

“Puis l’an dernier [2021, ndlr], nous avons lancé notre module “DEMAND” qui est un premier élément de modélisation de la prime commerciale, car nous modélisons la propension à acheter (propensity to buy) d’un souscripteur et l’évolution de cette probabilité par rapport à son élasticité ou sa sensibilité au prix”, explique la COO. Si la première brique est plébiscitée par une majorité d’assureurs, la seconde est sur un segment plus étroit : “tous les assureurs ne modélisent pas la demande,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Les start-up françaises de la finance et de l'assurance ont levé 940,8 millions d'euros au deuxième trimestre

Wakam fait appel à Akur8 pour améliorer son processus de tarification

Les insurtech françaises veulent s'exprimer d'une seule voix

BlackFin Tech mène la levée de fonds d'Akur8