TEST 15 JOURS

Comment DreamQuark ouvre la boîte noire de l’IA chez AG2R La mondiale

AG2R La Mondiale a choisi DreamQuark pour tester un score d’attrition. Retour sur le manière dont la start-up rend le deep learning accessible et manipulable directement par les métiers.

Par . Publié le 15 juillet 2019 à 17h36 - Mis à jour le 15 juillet 2019 à 17h36

Depuis qu’il a fondé DreamQuark en 2013, Nicolas Méric ambitionne de rendre accessibles aux métiers des technologies jusque-là réservées aux data scientists. “Nous cherchons à démocratiser l’intelligence artificielle en levant les barrières à l’adoption de ces technologies dans les entreprises”, résume le CEO. À l’origine, la start-up s’est penchée sur le secteur de la santé mais a rapidement pivoté vers la finance, “plus mûre en termes de transformation, et parce que cette industrie possède de réels historiques de données qualitatives et quantitatives”. Une nécessité pour entraîner des modèles de deep learning. 

À partir de ces données, DreamQuark oeuvre à mettre dans les mains des spécialistes métiers des outils qu’ils auraient autrement été bien en peine d’utiliser.…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Comment les banques françaises accompagnent les start-up

35% des fintech accélérées par BNP Paribas et Plug and Play ont signé la mise en production