TEST 15 JOURS

Comment les acteurs de la garantie locative entament leur diversification produit

Arrivées sur le marché il y a 3 ans, les insurtech spécialisées dans la garantie locative étendent progressivement leur gamme de produits d’assurance (GLI, MRH…). mind Fintech fait le point sur les développements de Garantme, Unkle, Cautioneo et le dernier entrant SmartGarant.

Par Caroline Soutarson. Publié le 09 décembre 2021 à 6h05 - Mis à jour le 17 décembre 2021 à 9h31
Vignette Garantie Locative

Le marché de la garantie locative en France est particulier, dans le sens où il est principalement occupé par “trois acteurs quasiment nés en même temps” : Garantme, Unkle et Cautioneo, il y a trois ans, explique Julien Chenet, cofondateur et CEO de Cautioneo. Peu d’entreprises – traditionnelles ou start-up – se sont risquées à les concurrencer. L’acteur Youse, filiale à 100 % de CNP Assurances, s’était lancé sur le créneau en juin 2018 mais a fermé boutique 18 mois plus tard car “les équilibres économiques n’avaient pas été atteints”. Bonapart, fondé en juin 2018 par Fabrice Le Parc, a également fermé ses portes deux ans plus tard. Le marché a aussi accueilli SmartGarant, peu de temps après les autres (création en août 2019). Son fondateur et CEO Thomas Neuraz confie à mind Fintech s’être inspiré de TheGuarantors, un courtier qui s’est lancé sur le même créneau aux Etats-Unis en 2015. Quatre entreprises sont donc toujours en place et continuent “d’évangéliser” le marché, selon Julien Chenet.

Proposition de valeur

La garantie locative est un segment du marché de l’assurance qui propose aux locataires en quête d’un bien d’être leur garant en contrepartie d’une prime versée chaque mois, sur le modèle inversé de la garantie des loyers impayés (GLI) du côté des propriétaires. Elle vient également en complément des solutions institutionnelles comme la garantie gratuite Visale (portée par Action Logement) qui “n’est pas adaptée à tous les profils de locataires” et qui impose des restrictions en termes d’âge, d’activité et de plafond de loyer, décrit Matthieu Luneau, cofondateur et CEO d’Unkle (voir les critères d’éligibilité de la garantie Visale). 

La garantie locative répond à un besoin croissant, né des évolutions du marché du travail. “Les profils des clients se sont complexifiés, estime Julien Chenet. Il y a plus de mobilité professionnelle et de formats de travail différents.” Ces transformations ont un impact sur les candidats à la location, qui ne disposent pas forcément d’un CDI ou de revenus mensuels suffisamment stables pour obtenir un logement. D’autre part,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Garantie des risques locatifs : Rhino lève 95 millions de dollars

La filiale 100% numérique de CNP Assurances Youse Home cesse son activité

Jetty réunit 25 millions de dollars en Série B

Unkle propose une nouvelle offre sur le marché de la garantie locative

Mila

L'insurtech Mila fait appel à Breega pour digitaliser les risques immobiliers