TEST 15 JOURS

Comment les acteurs de l’assurance paramétrique veulent s’attaquer à la sous-assurance

L'abondance de données et la technologie favorisent le développement de produits d'assurance paramétrique. De nouveaux entrants misent sur la technologie blockchain pour fournir une offre transparente et sécurisée. Illustration avec Skyline Partners qui prépare son lancement en Inde.

Par Antoine Duroyon. Publié le 11 janvier 2019 à 16h19 - Mis à jour le 11 janvier 2019 à 16h19

L’assurance paramétrique peut-elle constituer l’un des outils pour lutter contre le défaut de couverture assurantielle (le fameux “protection gap”) ? “Les produits d’assurance paramétrique (ou indicielle, ndlr) ne couvrent pas la perte réelle mais versent plutôt un montant prédéfini basé sur un déclencheur retenu comme le proxy d’une perte réelle”, rappelle Rafal Walkiewicz, CEO de Willis Towers Watson Securities, dans la dernière édition du Quarterly Insurtech Briefing

L’abondance de données disponibles, issues de capteurs avancés, d’objets connectés ou de fournisseurs spécialisés permet aujourd’hui le développement de l’assurance paramétrique, notamment pour les risques climatiques et agricoles. L’avantage perçu d’une telle approche est un alignement des intérêts de l’assuré avec ceux de l’assureur,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind