TEST 15 JOURS

Guillaume Vassault-Houlière (Yes We Hack) : “Le bug bounty permet de pallier les problèmes de recrutement de la cybersécurité”

Yes We Hack développe une plateforme de bug bounty qui permet aux entreprises de récompenser les développeurs ayant débusqué une faille avant que celle-ci n’ait pu être exploitée par un acteur malveillant. Rencontre avec le co-fondateur Guillaume Vassault-Houlière.

Par Mathilde Saliou. Publié le 03 juillet 2019 à 12h46 - Mis à jour le 01 décembre 2020 à 10h21

Quel est l’avantage, pour une entreprise, de recourir au bug bounty ? 

Tout le monde a besoin de cybersécurité. Or un million de postes restent non pourvus dans le monde faute de bras, et cette tendance risque de croître au gré de l’augmentation des obligations légales. Résultat, les RSSI d’entreprises du CAC 40 peuvent attendre jusqu’à 5 mois pour faire des tests d’intrusion parce que le carnet de commandes de leurs équipes techniques est rempli.…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Entretien

Paul Heffernan (Revolut) : "Les hackers éthiques s’adaptent au mode de fonctionnement des hackers"

Open CNP co-investit avec Normandie Participations dans YesWeHack

Comment réagir face à une cyberattaque ?