TEST 15 JOURS

20 plateformes de crowdfunding cumulent les statuts IFP et CIP

L'application de paiement Lydia, qui a lancé une cagnotte en juillet, a obtenu le statut d'intermédiaire en financement participatif, révèle notre décompte des immatriculations. Le segment du crowdfunding immobilier confirme par ailleurs son dynamisme.

Par Antoine Duroyon. Publié le 21 janvier 2020 à 12h10 - Mis à jour le 21 janvier 2020 à 12h10

L’Orias est l’organisme qui tient en France le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance. Il immatricule notamment les acteurs du crowdfunding, que ceux-ci aient le statut d’intermédiaires en financement participatif (IFP) ou de conseillers en investissements participatifs (CIP) (voir encadré).

Sur la base des données de l’Orias, mind Fintech propose trois fois par an (à la fin du premier trimestre, à la fin du deuxième trimestre puis en début d’année) de faire le point sur les immatriculations de ces acteurs. Comme le révèle notre décompte, la France comptait, le 10 janvier 2020, 193 plateformes de financement participatif immatriculées.

Dans le détail, l’Orias recense 156 intermédiaires en financement participatif (contre 150 en juillet 2019) et 57 conseillers en investissement participatif (contre 56 début juillet).…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Trois plateformes ont obtenu le statut de CIP au deuxième trimestre 2019