TEST 15 JOURS

Michael Diguet (Algoan) : “Les acteurs du BNPL testent les scores d’open banking pour ne pas subir la future réglementation”

Créée en 2018, la société Algoan réalise des scores de crédit à partir de l’analyse des données de transactions bancaires obtenues dans le cadre de la DSP2. La start-up a déjà séduit les plus gros acteurs français du crédit à la consommation et mise sur la généralisation de ses scores dans les années à venir. Son président Michael Diguet présente sa feuille de route à mind Fintech.

Par Aude Fredouelle. Publié le 29 novembre 2021 à 10h26 - Mis à jour le 30 novembre 2021 à 14h42

Algoan propose à des acteurs bancaires et des spécialistes du paiement fractionné sa plateforme de credit decisioning basée sur l’accès aux transactions bancaires dans le cadre de la DSP2. Où en êtes-vous de votre développement ?

Nous avons signé avec 25 clients, dont Alma, Pledg, Cetelem, Cofidis, Oney, Carrefour Banque, Floa, le site britannique de location de voitures Cazoo ou encore Franfinance pour la partie recouvrement. 

Pour autant, nos volumes sont encore relativement faibles – environ 10 000 appels de scores par mois, même si cela augmente progressivement. La plupart de nos clients ne nous utilisent que sur une petite partie de leurs volumes, en général, moins de 10 %. Par exemple, Oney n’a pour l’instant déployé les scores open banking que sur le prêt personnel.…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Octroi de crédit : Bpifrance adopte la technologie October Connect