TEST 15 JOURS

En Chine, les fintech ne sont plus les bienvenues en Bourse

Par Caroline Soutarson. Publié le 23 avril 2021 à 17h44 - Mis à jour le 23 avril 2021 à 17h45

La suspension de l’introduction en Bourse (IPO) d’Ant Group par l’Etat chinois en novembre 2020 semble avoir été le point de départ d’une tendance plus profonde. Des sources de CNBC ont constaté que les fintech faisaient face à des difficultés pour s’introduire sur les places de Shanghai et Shenzhen. …

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Qui est Ant Group, la plus grande fintech au monde ?

Ant Group dévoile les détails de sa restructuration

Les “super-apps” chinoises, des écosystèmes financiers à part entière

Comment les BATX internationalisent leurs services fintech

Comment les BATX concrétisent leur volonté d’expansion internationale 

Les BATX dans les services financiers : cartes d'identité

Comment les BATX ont pris d’assaut les services financiers en Chine