TEST 15 JOURS

David Peronnin (ClubFunding) : “Il y a un flou sur le devenir du statut de PSI dans le cadre européen”

Poids lourd du crowdfunding immobilier en France, la plateforme ClubFunding se diversifie au travers de sa société de gestion créée en 2020. Bilan de l’activité en 2021, dynamique du marché, évolution des rendements, pression concurrentielle, adaptations réglementaires : le président et cofondateur de ClubFunding, David Peronnin, fait le point.

Par Antoine Duroyon. Publié le 04 janvier 2022 à 13h17 - Mis à jour le 13 janvier 2022 à 8h27
David Perronin

Comment l’année 2021 s’est-elle achevée pour ClubFunding ?

L’intérêt pour le crowdfunding, en particulier immobilier, se confirme sur la durée. La thématique immobilière plaît au grand public, qui est sensible au fait de pouvoir flécher ses investissements projet par projet. Nos volumes de collecte illustrent cette tendance : ils sont passés de 80 millions d’euros en 2019 à près de 115 millions en 2020. Et l’année 2021 s’est achevée avec une collecte supérieure à 250 millions d’euros pour environ 250 projets. Le mois de novembre a inscrit un record, avec une collecte de plus de 60 millions d’euros. Il faut préciser que ces volumes intègrent l’activité de ClubFunding Asset Management, la société de gestion créée en 2020 et dont le premier fonds FCPR investit dans les mêmes conditions que la plateforme. Au total, la société compte aujourd’hui près de 70 personnes.

Les caractéristiques des projets financés ont-elles évolué ?

Près de la moitié de nos volumes proviennent désormais de gros projets.…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind