TEST 15 JOURS

La revenue based finance reste un segment méconnu du financement alternatif

Mode de financement alternatif à l'investissement en capital, la RBF trouve un écho favorable dans les pays anglo-saxons. Son développement reste timide en France malgré des avantages indéniables.

Par Antoine Duroyon. Publié le 01 décembre 2020 à 12h08 - Mis à jour le 01 décembre 2020 à 12h08

La revenue based finance (RBF), ce mode de financement non-dilutif qui permet à des investisseurs de percevoir un pourcentage du chiffre d’affaires (royalties) de la société financée, n’a pas encore véritablement percé dans l’univers du financement alternatif. “Pour l’entreprise, il s’agit d’un engagement avec des paiements qui sont variables puisqu’ils sont directement proportionnels au niveau d’activité réelle de l’entreprise. Littéralement, on peut le définir comme une avance à remboursement conditionné“, rappelle Jean-David Bar, fondateur de la plateforme We Do Good qui développe ce modèle en France en privilégiant des projets à impact. …

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind