TEST 15 JOURS

Comment Carbon 4 Finance calcule les impacts environnementaux des portefeuilles d’investissement

Fournisseur de données climat, Carbon 4 Finance a élaboré des outils afin de concilier les activités d’investissement avec les enjeux climatiques. Le cabinet de conseil promeut notamment une analyse critique des données des portefeuilles et un champ d'étude élargi. La directrice générale Marie-Anne Vincent décrypte les calculs d’évaluation des produits d’investissement pour mind Fintech.

Par Caroline Soutarson. Publié le 20 octobre 2021 à 16h49 - Mis à jour le 20 octobre 2021 à 16h49
Finance Verte

Créé en 2007 par l’économiste de l’environnement et président de la Fondation Nicolas Hulot Alain Grandjean et l’ingénieur spécialiste de la comptabilité carbone et président du Shift Project Jean-Marc Jancovici, Carbone 4 est un cabinet de conseil multi-secteur dédié au calcul du bilan carbone et à la transformation des organisations face au changement climatique. Presque dix ans plus tard, le fournisseur de données climat s’est doté d’une filiale dédiée au secteur financier, Carbon 4 Finance, afin d’aider les acteurs de l’investissement à tenir compte des enjeux environnementaux dans leurs décisions de constitutions de portefeuilles.

La création de la nouvelle entité en 2016 fait notamment suite à l’Accord de Paris et à la publication de l’article 173 de la loi sur la transition énergétique du 17 août 2015, qui oblige les investisseurs institutionnels à rendre publique l’intégration des critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) dans leurs actes d’investissement. Afin de répondre aux exigences réglementaires, ainsi qu’à la tendance croissante des produits verts, Carbon 4 Finance a développé trois outils d’analyse qui s’appuient sur des bases de données.

Empreinte carbone des portefeuilles

Tout d’abord, un produit répondant principalement aux exigences de l’article 173, le “Carbon Impact Analytics” (CIA), qui s’attaque à l’analyse de l’empreinte carbone des portefeuilles d’investissement et aux risques de transition associés, c’est-à-dire “combien cela va-t-il coûter de s’adapter à un monde bas carbone ?, …

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Goodvest

Goodvest fait le pari de l’assurance vie responsable

Les néobanques vertes
Dossier

Les néobanques vertes se lancent en France

Solène Brébant
Tribune gratuit

Fintech vertes : ces acteurs BtoC qui proposent des alternatives aux produits financiers traditionnels