TEST 15 JOURS

Comment les “néo-courtiers” se mettent en ordre de bataille

Pionnier du modèle de courtage sans commission, Robinhood a bouleversé les équilibres du secteur aux Etats-Unis. L’heure est désormais à l’offensive en Europe où plusieurs acteurs veulent marquer leur empreinte.

Par Antoine Duroyon. Publié le 19 février 2020 à 11h11 - Mis à jour le 19 août 2021 à 9h36

Les promoteurs du trading zéro commission dévoilent des objectifs ambitieux d’expansion pour 2020. Qu’ils soient spécialisés (Freetrade, BUX, eToro) ou plus généralistes (Revolut, Robinhood), ces acteurs travaillent à la fois sur un élargissement de leur offre et de leur couverture géographique. 

Robinhood est aujourd’hui le représentant emblématique de ce courant. Le succès croissant de la start-up californienne a fini par provoquer une onde de choc sur le marché américain dans son ensemble (lire l’encadré). Vlad Tenev et Baiju Bhatt, ont cofondé Robinhood en 2013 après avoir constaté que les frais acquittés par les investisseurs institutionnels ne représentaient qu’une toute petite fraction de ceux réglés par les particuliers. Ces deux diplômés de Stanford, passés par des fonds d’arbitrage et des sociétés de trading à haute fréquence, ont identifié un potentiel de marché sur une cible plus jeune et moins fortunée que la clientèle traditionnelle des courtiers en ligne. 

C’est sur ce pari que se fonde leur promesse de base : une application mobile de trading sans commission et dépôt minimum. Si les capitaux-risqueurs regardent leur projet avec perplexité, la traction est rapide. L’application, d’abord sur iPhone, ouvre au grand public en 2015 avec 800 000 utilisateurs inscrits sur liste d’attente. En septembre 2016, la start-up revendique déjà 1 million d’utilisateurs, 6 milliards de dollars d’ordres traités transactions et lance des fonctionnalités premium (Robinhood Gold). Trois ans et demi plus tard, Robinhood compte 10 millions d’utilisateurs aux Etats-Unis, se valorise 7,6 milliards de dollars après avoir levé au total plus de 850 millions de dollars et se prépare à attaquer le marché britannique (voir toutes les dates marquantes dans l’encadré ci-contre). 

Les étapes marquantes de robinhood

2013 : création de Robinhood à Menlo Park (Californie)

Septembre 2014 : augmentation de capital de 13 millions de dollars (Série A)

Décembre 2014 : ouverture au grand public avec 800 000 inscrits sur liste d’attente

Mai 2015 : augmentation de capital de 50 millions de dollars (Série B)

Septembre 2016 : 1 million d’utilisateurs et 6 milliards de dollars d’ordres traités.…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

L'application de trading Bux rachète la plateforme crypto Blockport

A l'heure du modèle "zéro commission", Charles Schwab s'offre TD Ameritrade

Square intégrera du trading gratuit à Cash App d’ici la fin de l’année

Robinhood autorisé à se lancer au Royaume-Uni

Revolut ouvre son service de trading sans commission