TEST 15 JOURS

Le Libra se considère comme “un complément aux monnaies établies”

Pas une banque mais un système de paiement, pas un projet de Facebook mais bien le fruit d’une association… Face aux inquiétudes des régulateurs à travers le monde, Bertrand Perez, le directeur général de l’association Libra, fait tout pour rassurer sur le projet de cryptomonnaie.

Par aduroyon aduroyon. Publié le 13 septembre 2019 à 11h30 - Mis à jour le 18 mai 2021 à 16h42

Directeur général et COO de l’association Libra, Bertrand Perez a livré quelques détails supplémentaires sur le projet de stable coin initié par Facebook le 12 septembre, à l’occasion du Forum international de la blockchain de l’OCDE. Assumant la vision de transformer le réseau Libra en “internet de l’argent”, Bertrand Perez a ainsi déclaré qu’une telle ambition ne “pouvait pas être portée par une seule entreprise, raison pour laquelle l’association compte 28 membres fondateurs”. Pour des raisons de stabilité, notamment, elle doit s’étoffer jusqu’à en compter une centaine d’ici le lancement du Libra, mi 2020. 

Dans une logique similaire de sécurité, le directeur de l’association a rappelé que le Libra serait adossé à un panier de 5 devises, le dollar, l’euro, la livre sterling, le yen et le dollar singapourien, ainsi qu’à une petite proportion de dette à très court terme des Etats utilisant ces monnaies. Le rôle de l’association que préside Bertrand Perez est,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Facebook livre les détails de sa DLT Libra

Etude

La monnaie numérique de la banque centrale chinoise (Binance Research)

La monnaie numérique banque centrale chinoise pourrait être prête dès le 11 novembre