TEST 15 JOURS

[L’œil du VC] Philippe Collombel (Partech) : “Les sorties industrielles de fintech auprès d’acteurs européens plafonnent à 500 millions d’euros”

Chaque mois, mind Fintech vous proposera désormais un entretien avec un investisseur actif dans le secteur fintech. Pour ce premier rendez-vous, Philippe Collombel, managing partner, nous décrit les fonds de Partech et la thèse d’investissement de la société, qui a notamment soutenu Nickel, Kantox, Alan ou encore Agicap. Surtout, il nous livre son analyse sur la fluctuation des valorisations, les perspectives de sorties en Europe, les fintech aux coûts d’acquisition élevés, les cycles de vente à rallonge auprès des banques, le segment des cryptoactifs… 

Par Aude Fredouelle. Publié le 24 janvier 2023 à 16h56 - Mis à jour le 26 janvier 2023 à 11h19

Pouvez-vous présenter les fonds de Partech et votre thèse d’investissement dans le secteur fintech ?

Partech dispose de quatre fonds tech qui suivent des stratégies différentes. D’abord, un fonds “seed”, qui a notamment investi dans des fintech comme Alan, Pennylane ou Epsor, et dont le dernier en date (IV) est doté de 120 millions d’euros. Ensuite, un fonds “venture”, dont le dernier (VII) dispose de 400 millions d’euros, et qui a notamment investi dans Nickel, Kantox, October et Agicap. Puis un fonds “growth”, dont celui en cours pèse 657 millions d’euros, qui a historiquement moins investi dans le secteur fintech. Enfin, nous avons créé en 2018 un fonds Afrique, dont le dernier est en cours de closing. Nous avons par ailleurs annoncé le lancement d’un fonds Partech Impact, qui pourra notamment s’intéresser à la fintech.

Notre ticket moyen oscille entre 1 et 50 millions d’euros, ce qui est très large, selon les fonds et la maturité. En seed, nous intervenons souvent en co-invest. Sur les autres fonds, nous sommes généralement en lead.…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind