TEST 15 JOURS

Pourquoi les STO ouvrent la voie à la tokenisation des actifs financiers

Depuis plusieurs mois, les security token offerings (STO) prennent de l'ampleur en offrant un mode de financement plus complexe mais aussi plus protecteur pour l'investisseur. Passage en revue de ce mécanisme et des récentes initiatives.

Par Antoine Duroyon. Publié le 15 avril 2019 à 14h36 - Mis à jour le 15 avril 2019 à 14h36

Le mouvement des ICOs, qui avait atteint son apogée début 2018, continue de perdre en intensité. Au premier trimestre 2019, ICObench a recensé 328 opérations (dont 221 n’ont pas levé de fonds) pour un montant total de 902 millions de dollars. Cela se compare à 585 opérations (dont 378 infructueuses) au quatrième trimestre 2018, pour un total de 1,4 milliard de dollars. Au premier trimestre 2018, 581 ICOs avaient permis de lever 6,5 milliards de dollars.

Pour rappel, les initial coin offerings (ICOs ou émissions de jetons) sont définies par l’Autorité des marchés financiers (AMF) comme des “levées de fonds, effectuées à travers une technologie de registre distribué qui donnent lieu à une émission de jetons (“tokens”), ceux-ci pouvant être ensuite, selon les cas, utilisés pour obtenir des produits ou services, échangés sur une plateforme (marché secondaire) et/ou pouvant rapporter un profit“. 

Les “utility tokens”, c’est-à-dire les jetons assortis de droits d’usage ou de paiement, ont favorisé l’essor des ICOs en installant un mode de financement désintermédié et non régulé.…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Les STOs ont permis de lever 442 millions de dollars en 2018

Bitbond présente la première STO approuvée par la BaFin

Tribune gratuit

ICO et loi Pacte : quels réels impacts sur l’écosystème blockchain français ?

La Société Générale émet la première obligation sécurisée sur une blockchain