TEST 15 JOURS

Robinhood, dommage collatéral dans l’affaire GameStop

Après avoir été obligé de tirer plusieurs centaines de millions de dollars sur ses lignes de crédit, le courtier digital américain est attaqué par ses clients qui n’ont pas pu accéder au titre GameStop sur l’application de trading.

Par Caroline Soutarson. Publié le 02 février 2021 à 18h04 - Mis à jour le 03 février 2021 à 15h18
Trading

Des milliers d’Américains se sont mobilisés contre les fonds d’investissement utilisant la vente à découvert. Pour mettre en échec ceux qui spéculent contre le marché, de multiples transactions ont été effectuées dans le but de faire augmenter la valeur de certains actifs. Par exemple, la valeur de l’action GameStop, société-mère de Micromania, qui était d’environ 4 dollars au premier semestre 2020 a progressivement augmenté depuis l’automne pour connaître un pic le 29 janvier 2021 à plus de 380 dollars à l’ouverture (soit une hausse de 9 400 %).

GameStop est l’entreprise qui a le plus fait parler d’elle durant la semaine du 25 au 29 janvier,…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Le néo-courtier Robinhood se projette vers une IPO

Robinhood risque d'écoper d'une amende pour un manque de transparence

Robinhood lève le voile sur ses perturbations de service

Comment les "néo-courtiers" se mettent en ordre de bataille