TEST 15 JOURS

Comment Finary veut démocratiser la banque privée avec son agrégateur patrimonial

Alors que Swiss Life a fermé son agrégateur patrimonial, LaFinBox, après y avoir investi plus de 12 millions d’euros, une nouvelle start-up se lance sur le créneau. Finary, incubée par le Y Combinator, revendique 30 000 utilisateurs et en vise 300 000 d’ici fin 2022. Pour se monétiser, la société mise sur des abonnements premium et l’intégration de la souscription de produits complexes sur sa plateforme. Elle annonce ce jeudi 24 février une levée de 8 millions d’euros pour financer sa croissance.

Par . Publié le 24 février 2022 à 6h30 - Mis à jour le 21 février 2022 à 14h32

Quelques mois après la fermeture de l’agrégateur patrimonial LaFinBox, un autre acteur français entend faire la différence. Finary dévoile ce jeudi une augmentation de capital de 8 millions d’euros menée par ses investisseurs historiques Speedinvest et Y Combinator, avec la participation d’investisseurs privés comme Steve Anavi, Alexandre Prot (Qonto) et Eric Demuth (Bitpanda). L’opération sera suivie, en mars 2022, par une campagne de crowdequity sur la plateforme Crowdcube, ouverte à partir de 10 euros. Un objectif de 500 000 euros sera dans un premier temps affiché et “nous gardons la possibilité de lever plus en fonction de la demande”, indique la société à mind Fintech.

Finary, qui dispose du statut de conseiller en investissements financiers (CIF) depuis mars 2021, propose une plateforme de suivi et d’agrégation du patrimoine. “Mon cofondateur [Julien Blancher, ndlr] et moi-même avions tous deux investi dans des produits variés : des cryptoactifs, l’immobilier, des actions, du non coté… Nous maintenions un fichier Excel pour suivre nos investissements, se souvient Mounir Laggoune, cofondateur et CEO. Nous avons d’abord développé un outil pour nous-mêmes, avant de décider de le proposer à d’autres.” 

Finary a été officiellement créée en décembre 2020. La société a ensuite intégré l’incubateur américain Y Combinator. “En trois mois, nous avons complètement reconstruit le produit, poursuit le fondateur.…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Swiss Life ferme LaFinBox, son agrégateur patrimonial

Comment LaFinBox développe ses leviers de monétisation