TEST 15 JOURS

Yorick Naeff (BUX) : “Le plus important, c’est d’opérer sur un terrain de jeu parfaitement égal”

Rencontré à Money20/20, le CEO du néocourtier BUX revient sur la pratique du paiement pour flux d’ordre en Europe, qu’il assimile à une distorsion de concurrence. Yorick Naeff évoque par ailleurs les projets de développement de la société au Royaume-Uni, mais aussi dans les cryptoactifs. 

Par Antoine Duroyon. Publié le 22 juin 2022 à 15h00 - Mis à jour le 22 juin 2022 à 17h00

Vous avez récemment lancé BUX Zero en Italie, votre huitième pays en Europe. Pouvez-vous revenir sur votre développement ?

Après une première offre lancée en 2014 et centrée sur les CFD [contrats pour la différence, sont des produits financiers qui permettent de parier sur les variations à la hausse ou à la baisse d’un actif sous-jacent sans jamais le détenir, Ndlr], nous avons travaillé sur une application d’investissement sans commission multi-actifs baptisée BUX Zero [initialement STOCKS, Ndlr]. 

Nous savions que si nous voulions préserver nos marges et maintenir nos coûts bas, nous devions maîtriser et posséder les différentes composantes de la chaîne de valeur.…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind