TEST 15 JOURS

Après sa banque mobile, Ditto met un terme à son activité BtoB

Ditto Services, créée en 2018 pour accompagner une évolution de la stratégie vers le Banking-as-a-Service, a été placée en liquidation judiciaire. La société soeur de Banque Travelex SA a été heurtée de plein fouet par les déboires de son actionnaire. 

Par Antoine Duroyon. Publié le 06 août 2020 à 15h29 - Mis à jour le 06 août 2020 à 15h29

Fin de partie pour Ditto. Quelques mois seulement après l’annonce de la fermeture de Ditto Bank, la banque mobile de Banque Travelex, l’activité de Banking-as-a-Service (BaaS) dévoilée en octobre 2019 a fait long feu. Ditto Services fait l’objet d’une procédure de liquidation judiciaire prononcée en juillet 2020. 

Lors de la déclaration de cessation de paiement, en mars 2020, la société comptait alors moins de 40 salariés. Selon nos informations, aucune offre de reprise satisfaisante n’a été présentée. La mieux-disante proposait un rachat pour 30 000 euros (hormis la dette), avec la reprise de 9 salariés seulement. Comment expliquer cet échec en rase campagne pour un acteur qui ambitionnait de fournir “la meilleure offre de Banking-as-a-Service en France et en Europe” ?

Un actionnaire en mauvaise posture

L’une des principales pistes tient à l’actionnariat de Ditto Services. Créée en septembre 2018, la société est détenue à 100 % par UAE Exchange UK, filiale britannique du groupe émirati spécialisé dans les services de transfert d’argent, de change et de paiement.…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Pourquoi le marché français du Banking-as-a-Service est à l’aube d’une accélération

Ditto dévoile les contours de son offre de Banking-as-a-Service