TEST 15 JOURS

Aurélien Lachaud : “eZyness veut enregistrer jusqu’à 80% de son CA hors du groupe La Poste d’ici 3 ans”

eZyness, l’établissement de paiement et de monnaie électronique et filiale à 100% de la Banque Postale, veut prendre son envol. Aurélien Lachaud, CEO, décrit pour mind Fintech la stratégie d’API-sation et de commercialisation externe de ses services de paiement.

Par Aude Fredouelle. Publié le 24 octobre 2019 à 12h33 - Mis à jour le 01 décembre 2020 à 10h40

Comment est né eZyness?

Nous avons obtenu auprès de l’ACPR l’agrément d’établissement de paiement et de monnaie électronique en 2017 et avons lancé l’activité dans la foulée, en “test and learn” pendant un an. La première année, nous avons aidé le groupe La Poste à accélérer sur certains besoins. Au début, nous faisions de l’encaissement pour compte de tiers sur des services simples, en proximité avec des mPOS, pour les facteurs. Puis nous avons travaillé sur des marketplaces du groupe avec quelques vendeurs et commerçants – des services très personnalisés pour un usage donné, comme dans le monde bancaire traditionnel. …

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Pourquoi le marché français du Banking-as-a-Service est à l’aube d’une accélération