TEST 15 JOURS

Les fintech BtoC des banques, gouffres financiers

Le Crédit Mutuel Arkéa avec Pumpkin et Aumax pour moi, BNP Paribas et le Crédit Mutuel avec Lyf Pay, la Banque Postale avec Ma French Bank… Les banques traditionnelles s’essayant aux néobanques et applications de paiement enregistrent de lourdes pertes. Certaines se sont déjà résolues à jeter l’éponge tandis que d’autres continuent de s’accrocher.

Par Aude Fredouelle avec Caroline Soutarson et Aymeric Marolleau. Publié le 12 janvier 2023 à 6h00 - Mis à jour le 12 janvier 2023 à 14h34
Les points clés
La quasi-totalité des néobanques BtoC lancées par des acteurs traditionnels accumulent les pertes financières et plusieurs ont été abandonnées, à l’image d’Aumax pour moi et Pumpkin au Crédit Mutuel Arkéa et du lancement de Fidor en France par le groupe BPCE
Seule la néobanque Nickel,…
Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind