TEST 15 JOURS

Néobanques pour ados : plus d’offres mais encore peu de clients

Suite à la création de quatre néobanques pour les mineurs en France (Xaalys, PixPay, Vybe et Kard), plusieurs acteurs établis ont lancé leur propre produit en 2020 : La Banque Postale, avec WeStart de Ma French Bank, et Société Générale, avec Banxup. Les challengers Orange Bank et Revolut ont aussi dévoilé un pack famille et une offre Junior. mind Fintech fait le point sur le développement des néobanques pour mineurs, leurs positionnements et leurs stratégies d’acquisition.

Par Aude Fredouelle. Publié le 14 avril 2021 à 13h26 - Mis à jour le 15 avril 2021 à 11h29

Début 2020, une poignée d’acteurs proposaient en France des offres bancaires innovantes pour les mineurs, avec une application dédiée et des fonctionnalités de gestion et de contrôle pour le parent (lire notre dossier de mars 2020 sur le sujet) : Boursorama avait lancé dès 2018 l’offre Kador, puis des néobanques se sont lancées successivement : Xaalys en avril 2019, Kard en septembre 2019, Pixpay en novembre 2019 et Vybe, qui était sur liste d’attente en 2019 et qui a finalement ouvert officiellement fin 2020. 

Un an plus tard, mind Fintech en dénombre neuf. Le lancement de plusieurs start-up sur le segment a poussé d’autres acteurs traditionnels à s’y intéresser : La Banque Postale a lancé via sa banque mobile Ma French Bank l’offre WeStart en novembre 2020, qui n’est pas limitée aux enfants de ses clients, et Société Générale a dévoilé Banxup en décembre. L’offre est réservée aux parents clients de la banque, mais l’enfant doit l’être également : “si ce n’est pas le cas, il doit aller en agence pour devenir client, en ouvrant un livret par exemple, avant que son parent puisse souscrire à l’offre Banxup en ligne”, précise Dorothée Feugueur, cheffe du marché mineurs chez Société Générale. Le challenger Orange Bank a lui aussi dévoilé une offre en novembre 2020, incluse dans un pack famille (une carte pour un parent et jusqu’à cinq cartes enfants). Et Revolut a lancé en juillet 2020 Revolut Junior pour l’ensemble de ses clients français.

Applications miroirs

Les offres se composent en majorité de deux accès en miroir dans l’application – une version pour le parent, qui voit toutes les dépenses et peut les contrôler, et une pour l’enfant. Orange Bank a fait le choix de l’intégrer à son application généraliste : le parent (également client via le pack premium) peut visualiser les dépenses de son enfant dans son application Orange Bank, tandis que le ou les enfants accèdent à une version simplifiée de l’application Orange Bank (sans le crédit à la consommation, par exemple). De leur côté, Boursorama, Société Générale et Revolut ont créé une application dédiée pour l’enfant (Kador, Banxup et Revolut Junior), tandis que le parent, qui doit être déjà client de la banque ou néobanque, retrouve les informations en miroir dans son application bancaire habituelle. Chez Ma French Bank, comme pour les nouveaux entrants, le parent comme l’enfant se connectent sur l’application dédiée WeStart, puisque contrairement à Orange Bank, Boursorama, Revolut et SocGen, son offre est disponible pour les enfants de parents qui ne sont pas clients de la banque mobile. 

Seul Vybe ne propose pour l’instant qu’un portail web pour les parents, car la start-up cible avant tout les adolescents. “Nous voulions que les adolescents se sentent en contrôle mais nous nous sommes rendus compte qu’ils étaient habitués à être supervisés sur ces sujets, raconte Vincent Jouanne, CEO. Le parent a donc désormais accès à toutes les dépenses, alors qu’il ne les voyait au départ que par catégories, et nous allons bientôt lancer une application dédiée pour les parents avec des fonctionnalités simples de gestion”

Paiement mobile, cagnottes et pédagogie financière

Les offres diffèrent ensuite selon leurs fonctionnalités. La plupart permettent au parent de bloquer certaines dépenses (en ligne, à l’étranger, par catégories de marchands), de recharger instantanément le compte de l’enfant et de mettre en place un versement automatique d’argent de poche. Certaines misent sur la pédagogie autour de la gestion financière, comme Xaalys, avec des outils d’épargne et des jeux éducatifs créés avec La finance pour tous et les Jeunes Chambres Économiques Françaises, Pixpay avec de la rémunération à la mission et des méthodes d’épargne et WeStart (Ma French Bank) avec des tutoriels pédagogiques. Orange Bank, PixPay, Revolut Junior et Xaalys permettent également de créer des cagnottes dédiées à des projets et Kard réfléchit au développement de modules d’épargne abondée par le parent.

Plusieurs intègrent des solutions de paiement mobile comme Apple Pay et Google Pay –…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind