TEST 15 JOURS

Baromètre Motherbase de l’open innovation : BNP Paribas et Société Générale sont connectées au plus grand nombre de start-up de la fintech

Pour s’adapter aux nouveaux usages, les grandes banques françaises se rapprochent des start-up. mind Fintech a mesuré l’implication des sept principaux groupes bancaires français auprès de l’écosystème fintech à l’aide de l’outil de notre partenaire Motherbase.

Par Aymeric MarolleauAntoine Duroyon. Publié le 18 mars 2020 à 12h42 - Mis à jour le 10 mars 2021 à 11h47

Pour faire face à l’évolution des usages et aux changements technologiques et réglementaires auxquels ils sont confrontés, les grands groupes bancaires français cherchent l’inspiration du côté des start-up grâce à l’open innovation. Cela peut prendre bien des formes, de la plus engageante, comme un rachat ou une prise de participation, à la plus légère, comme une rencontre sur un salon, en passant par des solutions intermédiaires, comme l’incubation ou les partenariats. 

L’open innovation sous toutes ses formes

Pour les observateurs, il n’est pas toujours aisé de se faire une idée de l’énergie que consacrent les acteurs de la finance à leur stratégie d’open innovation et la taille de leur écosystème de start-up. Pour se le représenter, mind Fintech a utilisé début décembre Motherbase, un outil développé par le cabinet U Change, qui observe au jour le jour les messages émis par les comptes Twitter de dizaines de milliers de grandes entreprises et de jeunes pousses dans le monde pour identifier les interactions entre chacune d’entre elles. Il nous a permis d’avoir une meilleure compréhension des interactions des sept principaux groupes bancaires français et leurs filiales (BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole, BPCE, Arkéa, La Banque Postale et Crédit Mutuel) avec les start-up de la fintech. 

Un avertissement : notre baromètre de l’open innovation ne tient pas compte de la nature et du degré de la relation entre grands groupes et start-up, et ne fait aucune différence entre la simple citation à l’occasion d’une rencontre lors d’un événement – comme ici entre le fondateur de l’éditeur d’outils  d’intelligence artificielle à destination des banques et assurances DreamQuark avec le directeur général du groupe Société Générale –…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind