TEST 15 JOURS

Charles Delingpole (ComplyAdvantage) : “Notre algorithme est capable de lire 10 langues”

Alors que la cinquième directive européenne contre le blanchiment d’argent est entrée en vigueur le 10 janvier, Comply Advantage vise à réduire l’exposition des entreprises au crime financier. Son fondateur et CEO, Charles Delingpole, détaille l’activité de la société.

Par Mathilde Saliou. Publié le 29 janvier 2020 à 10h38 - Mis à jour le 01 décembre 2020 à 10h02

À quel problème cherche à répondre ComplyAdvantage ? 

À l’origine, Comply Advantage a été pensé comme un service de paiement. Mais assez vite, nous avons réalisé que nous étions des dizaines sur ce marché, alors qu’un problème spécifique n’était pas résolu pour nos clients financiers. Ils travaillent sans cesse avec de nouvelles entreprises mais n’ont pas nécessairement les moyens de vérifier chaque fois leurs antécédents –…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Regtech : Mimiro se finance auprès d'Index et Balderton